Ressources en eau

Pour la première fois la nouvelle méthode nationale d’évaluation des fonctions des zones humides établie par l’Agence Française Biodiversité et le Muséum National d’Histoire Naturelle est utilisée dans le cadre d’un projet de cette ampleur pour préserver les zones humides. Elle requiert de qualifier très précisément la zone humide impactée et de trouver en compensation, dans la même masse d’eau, un site de compensation répondant à des critères très précis. L’équivalence fonctionnelle entre zones humides restaurées ou créées et zones humides impactées est ainsi garantie. L’Etat a également imposé que cette méthode soit à nouveau appliquée tous les 5 ans, pour démontrer le maintien dans le temps de cette équivalence fonctionnelle, et attester de la pertinence des actions réalisées.

  • 120 ha de mesures seront mises en œuvre et suivies pendant 54 ans afin de compenser les impacts du projet de 25 ha sur les zones humides.
  • 11 cours d’eau seront également rétablis.
t1a7007_1