Le Bras d’Altorf reprofilé sur une longueur de 220 mètres à Duttlenheim

Le Bras d’Altorf a été dérivé sur une longueur de 220 mètres à Duttlenheim le 10 octobre dernier, au niveau de l’ouvrage construit qui enjambe aujourd’hui le cours d’eau.

Cette opération délicate s’est déroulée sur une journée. Tôt le matin, une pêche de sauvegarde, appelée également pêche électrique, a été réalisée par les équipes de SOCOS chargées de l’environnement en collaboration avec la Fédération de Pêche du Bas-Rhin. Cette technique, consiste à capturer les poissons du cours d’eau, à l’aide d’un courant électrique de faible intensité. Ils sont ensuite recensés et remis à l’eau en aval de la construction.

D’importantes mesures environnementales ont été déployées afin de réduire l’impact des travaux sur les espaces naturels du Bras d’Altorf et d’optimiser sa continuité écologique.

La dérivation du Bras d’Altorf commentée par Sylvain Girard, chargé d’environnement VINCI Construction, Patricia Gunthner Fédération de Pêche du Bas-Rhin et Mathilde Cayla, ingénieure travaux VINCI Construction.

Mise en place des filets dans le cours d’eau.

Sauvegarde des espèces piscicoles.

Recensement et comptage.

Le bras d’Altorf, avec de chaque côté un cheminement pour la faune, en passage inférieur sous l’autoroute.