La protection du cadre de vie

vie1
vie2

 Ambiance sonore et qualité de l’air

  • Positionnement optimisé du tracé par rapport aux espaces urbanisés
  • Vitesse limitée à 110 km/h pour limiter les émissions acoustiques et polluantes
  • Section couverte de Vendenheim et protections acoustiques sur 4 km
  • Télépéage sans arrêt à 30 km/h

Eaux de surface

  • Recueil et traitement de toutes les eaux de la plateforme
  • Stockage et évacuation des polluants en cas d’accident

Intégration paysagère

  • Architectes et bureaux d’études paysagiste dans l’équipe de conception
  • « 1% paysage et développement » au bénéfice du territoire
  • Concours pour l’insertion paysagère et architecturale dans la vallée de la Bruche
  • Plantations de lisières végétales réalisées dès 2017

La protection des milieux naturels

Les préoccupations environnementales sont au cœur du projet de l’A355. Le respect du patrimoine naturel passe par un état des lieux poussé, débuté il y a quelques mois. Découverte.

Comment penser un tracé autoroutier de 24 km respectant au mieux l’environnement ? C’est la mission que se lance VINCI, fort d’une longue expérience acquise en France comme à l’international. Pour le Contournement Ouest de Strasbourg, le Pôle Environnement de SOCOS encadre des équipes d’écologues, de naturalistes, d’hydrobiologistes qui réalisent, depuis plusieurs mois, des inventaires exhaustifs sur l’ensemble du tracé de la future autoroute. Répartis en deux bureaux d’études, l’un s’occupant des espèces protégées et l’autre du respect de la loi sur l’eau, une vingtaine de personnes à temps complet est mobilisée pour inventorier l’ensemble des impacts environnementaux potentiels afin de les éviter ou de les réduire au maximum avant, éventuellement, de les compenser dans le strict respect du cadre législatif. Les partenaires locaux et les services instructeurs de la DDT (Direction départementale du Territoire) en charge de la protection de la ressource en eau et de la DREAL (Direction régionale de l’Environnement, de l’Aménagement et du Logement) pour les espèces protégées sont bien entendu associés depuis le début de cet état des lieux dans une démarche de concertation aussi indispensable que nécessaire avec ceux qui connaissent le mieux ce territoire.

Zoom sur la séquence « éviter, réduire et compenser »

« La séquence « éviter, réduire, compenser » (ERC) a pour objectif d’éviter les atteintes à l’environnement, de réduire celles qui n’ont pu être suffisamment évitées et, si possible, de compenser les effets notables qui n’ont pu être ni évités, ni suffisamment réduits. Elle s’applique aux projets et aux plans et programmes soumis à évaluation environnementale ainsi qu’aux projets soumis à diverses procédures au titre du code de l’environnement (autorisation environnementale, dérogation à la protection des espèces, évaluation des incidences Natura 2000, etc.). »

Information Ministère de l’Environnement : ICI

milieux-naturels

Milieu Agricole

 Réduire les emprises

  •  Optimisation des délaissés
  • Positionnement et géomètrie des bassins de récupération des eaux
  • Viaduc de Vendenheim : limitation de la surface au sol
  • Implantation des aires optimisée

Accompagner le monde agricole

  •  Rétablissements des axes agricoles
  • Financement de l’aménagement foncier
  • Amélioration des conditions d’exploitation agricole
agricoles-0

Aménager le territoire

  •  Optimisation du parcellaire
  • Création de conditions environnementales favorables
  • Mise en valeur des espaces naturels ruraux
agricoles-1