In

La règlementation en termes d’impact d’une infrastructure sur les espèces protégée est stricte. En premier lieu, l’aménageur doit mettre en œuvre des mesures permettant d’éviter les impacts puis s’attacher à les réduire au maximum. Enfin des mesures de compensation sont mises en place afin de recréer un environnement favorable tant aux espèces animales que végétales. L’ensemble des mesures prises feront l’objet d’une enquête publique puis d’une approbation de la part de l’État. La pertinence de ces mesures sera suivie durant toute la durée de la concession.