Douceur Paysagère et Architecturale

L’intégration du projet dans la vallée de la Bruche et en proximité du château de Kolbsheim est un enjeu majeur pour les équipes chargées de sa conception. C’est pourquoi VINCI a organisé un concours sur l’intégration paysagère et architecturale du franchissement de la Bruche

C’est le tandem Lavigne & Chéron – JDm, respectivement architectes et paysagistes, qui a été primé et accompagnera SOCOS pour définir, en lien avec les collectivités concernées, le projet définitif. Sur les 11 projets déposés suite à l’appel à candidature, un jury (composé d’élus locaux et départementaux, du responsable transport de la DREAL et de membres d’ARCOS et de SOCOS) en sélectionnait trois, le 18 mai.

« Les équipes concernées ont visité le site le 1er juin, notamment le Château de Kolbsheim avec son propriétaire et un Architecte des Bâtiments de France. Le périmètre objet du concours représente 1,5 km d’autoroute avec notamment un viaduc de 480 mètres et plusieurs ouvrages d’art courants, un passage pour la grande faune, un écran de 4 m pour dévier les martin- pêcheurs afin qu’ils ne percutent pas les véhicules et un écran anti-bruit », relate Éric Zimmermann, chargé d’études ouvrages d’art et bâtiments chez SOCOS. Grand oral le 22 juillet et délibération dans la foulée.

concours-cos-bruche-vue-du-moulin

Le groupement Lavigne & Chéron – JDm a séduit par « sa recherche topographique très fine et cohérente, mais aussi son anticipation : c’est la seule équipe ayant proposé une intervention paysagère anticipée, avant même les grands travaux. » L’intervention architecturale, par des jeux de motifs et de découpes, ancre le projet dans son territoire immédiat. Des jeux de transparence et d’ajour l’aident à s’intégrer dans les horizons lointains. Le projet paysager imaginé joue de l’équilibre entre vues lointaines et rapprochées. Les lisières boisées et denses de la vallée de la Bruche sont restaurées (plantations arborées inspirées des techniques forestières), les parcelles agricoles en lanières du coteau sont valorisées et prolongées pour guider les animaux vers le passage à faune (plantation de vergers, d’arbres isolés, de haies), les espaces ouverts de prairie et de champs cultivés de la plaine sont préservés (plantations de haies brise-vue en conservant des espaces de transparence).

calendrier